tour de france 2021

Tour de France : le plus grand événement sportif du monde

Une course populaire de 1903 à 2021

Compte tenu de sa popularité mondiale, il est difficile de croire que le Tour de France a commencé comme un simple coup marketing pour un journal français. Le premier tour était une course de six jours organisée pour promouvoir le journal sportif quotidien L’Auto (aujourd’hui connu sous le nom de L’Équipe), dans l’espoir de l’aider à surpasser son concurrent de l’époque, le journal Le Vélo. 

Se présentant comme la course sur route la plus longue et la plus difficile du genre à l’époque, le Tour est devenu un succès immédiat. Les ventes de L’Auto ont monté en flèche à un point tel que Le Vélo a fait faillite. C’est ainsi que l’un des plus grands événements sportifs du monde est né.

Le Tour se déroule chaque année depuis 1903, à l’exception de deux courtes pauses pendant les guerres mondiales.

Il connaît ces dernières éditions un renouveau. L’internationalisation du peloton et une nouvelle génération de coureurs talentueux renforcent l’intérêt pour la course. L’engouement est tel que les albums panini tour de France 2021 sont aussi populaires que les traditionnels albums du mondial de foot.

tour de france 2021

L’Histoire du tour

Au fur et à mesure que sa popularité grandit, son intensité grandit : le premier Tour a parcouru une distance totale impressionnante de 2428 km en seulement six étapes, tandis que les Tours modernes couvrent une distance d’environ 3 500 km sur un total de 21 étapes. La diversité de ses participants a également évolué, passant de concurrents principalement français à un melting-pot désormais entièrement international de coureurs, tous en compétition pour remporter le maillot jaune tant convoité.

Pour la France, « le Tour » est un événement d’une grande importance culturelle que la nation est très fière d’accueillir. 

Le tour et la France

Dans son livre Le Tour de France : une histoire culturelle , l’historien du Tour Christopher Thompson le décrit comme « la vitrine d’une nation française vigoureuse et progressiste » et « un portrait du sport » pour le peuple français.

L’arrivée du Tour dans les différentes villes et villages est toujours un motif d’excitation tant pour les passionnés de cyclisme que pour les autres habitants. Au début du Tour, les propriétaires de magasins ouvraient souvent leurs portes et permettaient aux participants de la course de ravager les étagères lors de leur passage, considérant que la perte de stock était un prix acceptable à payer pour l’énorme opportunité publicitaire offerte par le Tour.

Le grand départ du Tour

Le Tour moderne organise généralement des étapes en dehors de la France, et parfois le grand départ est en Belgique ou au Luxembourg. Le choix du parcours est complexe et chronophage : chaque année, le directeur de la course Christian Prudhomme reçoit des courriers de villes de toute la France lui demandant d’accueillir une étape. Prudhomme enverra un éclaireur infiltré dans toutes les villes prometteuses pour les repérer et évaluer leur capacité à accueillir la caravane de milliers de cyclistes, mécaniciens, médecins, presse et spectateurs qui composent le Tour. 

Cependant, une simple approbation du scout n’est pas tout ce qu’il faut pour accueillir une étape. Les villes et les villages sont connus pour dépenser d’énormes sommes d’argent pour faire passer le Tour. Le tarif en vigueur pour une commune pour accueillir une étape de départ est de 50 000 € et une étape d’arrivée de 100 000 €. 

Le Grand Départ est le plus cher à accueillir avec certaines villes internationales comme Londres ayant déboursé plus d’un million d’euros pour l’accueillir.

Des cols en montagne

Malgré son tracé toujours changeant, certains cols récurrents sont devenus célèbres au fil des années pour leur difficulté. L’excitation de la course monte vraiment au cours de ces ascensions, car les coureurs sont poussés à leurs limites absolues en essayant de maintenir leur position tout en luttant contre l’extrême pente des montagnes. 

Un exemple notable est le col du Tourmalet dans les Pyrénées, où les coureurs doivent gravir 1 395 mètres sur un parcours de 18,6 km de routes étroites bordées de spectateurs. Malgré les encouragements des pyrénéens, cette ascension est une véritable épreuve pour les concurrents qui doivent rester concentrés et prendre le rythme pour ne pas prendre de retard. Le Col du Tourmalet est considéré comme une étape classique du Tour et a été présente plus souvent que toute autre.

Les ascensions sont classées en fonction de leur difficulté et se voient attribuer une catégorie entre une et quatre, une étant la plus difficile et quatre étant la plus facile. La difficulté est calculée à l’aide d’une formule qui tient compte de la pente et de la longueur de la montée, ainsi que de l’avancée de la course. Cependant, certaines ascensions sont considérées comme « hors catégorie » en raison de leur extrême difficulté. Le Col du Tourmalet est un exemple de l’une de ces ascensions, mais ce n’est pas la seule à laquelle les coureurs seront confrontés lors du parcours particulièrement difficile. Citons d’autres cols classiques, comme l’Alpe d’Huez ou le Mont Ventoux.

Quand les caillots sanguins et deviennent dangereux pour la santé

Les Champs-élysées

Lorsque le Tour arrive enfin à Paris, les célébrations sont toujours spectaculaires. Toute la ville ferme ses portes pour accueillir la course, au grand désarroi des navetteurs et des chauffeurs de taxi. Les célébrations commencent toujours tôt, certains cyclos passionnés partant dès six heures du matin pour avoir la chance de faire quelques tours sur les Champs-Élysées vides. Les spectateurs s’installent pour la journée dans le Jardin de Tuileries ou rue de Rivoli pour s’assurer une bonne place. Ils sont divertis par de la musique live installée sur des scènes et par des chars de la caravane publicitaire qui défilent le long du parcours avant l’arrivée des cyclistes. Il y a toujours des vendeurs de rue qui proposent des répliques de maillots jaunes qui ajoutent à la couleur de cette journée vibrante et animée.

Si vous êtes à Paris fin juillet, ne manquez pas l’occasion de voir le Tour franchir la ligne d’arrivée. Voir la sueur et la lutte de ces athlètes en personne alors qu’ils roulent à des vitesses incroyables est vraiment inspirant. Procurez-vous des victuailles pour votre pique-nique, descendez tôt, trouvez un endroit et profitez de cet événement emblématique.

Comment minimiser le risque d’inondation lors d’un investissement immobilier

 

Author: Damien