melanome

Tout savoir sur le mélanome

Le mélanome se manifeste le plus souvent par des taches brunes foncé ou noires sur la peau. L’analyse anatomopathologique a confirmé le diagnostic. Si le mélanome est détecté tôt, le pronostic sera meilleur.

Découvrir les anomalies cutanées pouvant causer un mélanome

Les anomalies cutanées similaires au mélanome dépendent de l’endroit où il se développe. Mélanome dans les zones de peau saine Lorsqu’un mélanome apparaît sur une zone de peau qui n’était pas anormale auparavant, une petite tache plate apparue récemment, généralement brun foncé ou noire (parfois rouge ou incolore chez les personnes à peau claire) peut être un signe de mélanome. Cette tache change rapidement, se dilate, puis s’épaissit, changeant finalement de forme et de couleur.

Mélanome d’un grain de beauté

Lorsque le mélanome se développe à partir d’un vieux grain de beauté, il change. Les « Règles ABCDE » peuvent aider à identifier les signes avant-coureurs du mélanome :
A signifie asymétrie : le grain de beauté est irrégulier, ni rond ni elliptique, et ses reliefs sont irrégulièrement répartis autour de son centre.
B est un bord irrégulier : son bord est irrégulier et la frontière n’est pas claire,
C comme couleur : il a plusieurs couleurs : noir, bleu, marron, rouge ou blanc,
D est le diamètre : grande taille (supérieure à 6 mm),
E Evolution : Il évolue et grandit, changeant d’épaisseur et de couleur.

Mélanome sous l’ongle

Lorsque le mélanome ( cliquez ici pour en savoir plus) se forme sous les ongles, des rayures brunes ou noires apparaissent longitudinalement. La ceinture s’élargit lentement et ne disparaît pas comme un hématome sous-unguéal. Des zones colorées peuvent également apparaître sur la peau près des ongles. La présence d’un ou plusieurs de ces signes ne signifie pas nécessairement qu’il s’agit d’un mélanome, mais un avis médical peut être demandé immédiatement. En fait, il est important de détecter rapidement le mélanome. N’attendez pas, n’ignorez aucune anomalie sur la peau.

Diagnostic du mélanome cutané

Comment le mélanome est-il diagnostiqué ? En cas de lésions cutanées suspectes, le médecin traitant orientera son patient vers un dermatologue. Le dermatologue lui a posé des questions, à la recherche de facteurs de risque de mélanome. Il a vérifié la lésion et toute la peau du corps (y compris le cuir chevelu, les ongles, les paumes et la plante des pieds) pour une autre lésion. Les dermatologues peuvent utiliser un équipement optique grossissant (dermoscopie) pour cet examen. Ablation complète de la lésion suspecte (il s’agit d’une résection diagnostique). L’analyse anatomopathologique de la lésion a confirmé ou non le diagnostic de mélanome. Si le diagnostic est confirmé, l’examen anatomopathologique peut déterminer le type, la gravité et le stade du mélanome, ce qui peut guider les options de traitement.

L’évolution du mélanome

Le mélanome se divise en plusieurs stades, mais selon son type, sa vitesse de croissance est plus ou moins rapide. Le mélanome a d’abord été localisé : les cellules cancéreuses ne se trouvent que dans la peau. Si la tumeur ne dépasse pas l’épiderme, le mélanome est considéré « in situ » et son ablation peut être guérie. Si le mélanome progresse, il progresse localement en profondeur dans la peau, et le mélanome est dit « invasif ». Les cellules cancéreuses envahissent la tumeur et les ganglions lymphatiques près des vaisseaux lymphatiques. Enfin, ces cellules voyagent à travers la lymphe et les vaisseaux sanguins pour atteindre d’autres parties du corps (cerveau, foie, poumons, etc.) : ce sont les métastases. La détection précoce du mélanome peut empêcher sa propagation et faciliter son traitement.

 

Voir plus d’information.

Author: Damien